LUTTER CONTRE L’EXCLUSION SOCIALE PAR LE SPORT

Posté par:

LUTTER CONTRE L’EXCLUSION SOCIALE PAR LE SPORT

DU 13 AU 22 NOVEMBRE A NOISY LE GRAND

L’exclusion sociale comme  la manière dont les gens sont typiquement exclus en fonction de plusieurs facteurs,  combinant  niveau  de  richesse,  revenu,  emploi,  niveau  d’éducation  et  de  représentation politique,  et  soutien  social  et  émotionnel.  Et les  principaux  groupes  à  risque  sont les suivants:

– Les jeunes et les personnes âgées

– Les familles à faible revenu

– Les minorités ethniques

– Les personnes en situation de handicap

– Les chômeurs de longue durée

– Les personnes sans domicile fixe

 

Le sport peut aggraver la fracture qui existe entre ces groupes dits « à risque » et le reste de la population s’il n’ y a pas une réelle volonté politique d’intégration et d’inclusion. Nous voulons travailler sur cette dimension de la question.

 

Nous allons organiser toutes les activités à Noisy-le-Grand où nous disposons de salles de réunion où on peut bouger en toute liberté et un terrain de football. Nous allons travailler sur des ateliers de 1H30 sur des thématiques différentes:

– la tolérance

– le respect de soi et des autres

– les outils de reconnaissance des facteurs d’exclusion

– la violence dans le sport

 

Il n’est pas forcément nécessaire d’être sportif pour participer à ce projet d’échange, même si nous allons privilégier des actions à vocation dynamico-sportive ( Oui le terrain de football sera à notre base de travail en équipe et les ballons disponibles ). Nous voulons lutter contre toute forme d’exclusion, donc les jeunes seront choisis en tenant compte de cela.

 

Nous  utiliserons les méthodes de l’éducation non formelle pour créer un cadre de proximité et permettant ainsi aux jeunes de pouvoir participer réellement et efficacement. Nous voulons que chaque jeune puisse s’exprimer sans aucune forme d’exclusion.

 

Chaque partenaire choisira les jeunes ( qui sont déjà identifiés ) suivant leur projet socio-sportif et l’orientation du projet. Ils seront tous âgés entre 18 à 25 ans, avec une forte recommandation d’avoir une mixité et un équilibre entre les garçons et les filles. Ce sont principalement des jeunes qui fréquentent nos différentes associations, presque issus pour la majorité des quartiers dits sensibles ou le monde rural, ou souffrant d’exclusion sociale directe ou indirecte ( avec leur parent ).

 

Nous travaillons sur ce projet pour indiquer et renforcer la compréhension des jeunes sur les vertus du sports dans notre vie de tous les jours. Nous faisons de la sensibilisation et de l’éducation pour mieux lutter contre toutes formes d’exclusion dans le milieu sportif.

 

Ce projet est une réponse à notre politique d’intégration de notre Organisation et une volonté politique régionale d’accompagner les jeunes avec ou autour des activités sportives.

 

Chaque Association partenaire viendra avec 06 – 07 participants et nous veillons au respect de l’égalité des sexe. C’est aussi un axe central de l’orientation du projet.

L’exclusion sociale peut être définie comme la marginalisation, la mise à l’écart d’une personne ou d’un groupe en raison d’un trop grand éloignement avec le mode de vie dominant dans la société. Ce processus peut être volontaire ou contraint.

 

Travailler sur cette thématique de l’inclusion sociale autour des activités sportives nécessite une approche globale (faite dans nos différentes associations ) et personnalisée ! Nous travaillons avec le jeune dans un groupe de jeunes avec ses projets, ses ambitions, ses angoisses, ses déceptions et ses valeurs. Nous allons valoriser la confiance en soi et l’acquisition des valeurs positives.

 

Durant nos activités, nous travaillerons également sur les valeurs de la tolérance dans le milieu sportif et le respect de la différence. Le sport ne devrait pas être un facteur d’exclusion et nous allons travailler sur cette problématique avec tous les jeunes participants.

 

Un des principaux objectifs de cet échange est la  coopération  et le dialogue interculturel pour développer des compétences et des outils d’inclusion dans des groupes diverses.

 

Dans le cadre de ce projet, nous allons aussi bien travailler avec les jeunes participants et les animateurs-encadrants aussi afin de renforcer leur capacité à d’accompagnement, de mettre en valeur les outils de lutte contre l’exclusion sociale par la pratique du sport.

 

Nous ferons des évaluations périodiques durant le projet pour permettre aux jeunes de donner une autre orientation aux activités, dégager des perspectives ET valoriser le travail effectué et le processus d’apprentissage interculturel.

Avec l’appui  de nos partenaires locaux ( Maison de l’Europe et Centre Information Jeunesse ), nous avons reçu toutes les informations sur le YOUTHPASS et son utilité pour les jeunes. Nous allons travailler sur cela en utilisant les compétences clés, nécessaires à une bonne évaluation du processus du projet.

 

Tous les jeunes participants seront informés de l’utilisation du YOUTHPASS avec les méthodes d’évaluation. Ils pourront utiliser les mêmes techniques pour évaluer les activités et le processus d’apprentissage. Nous serons là pour accompagner l’appropriation et l’évaluation des compétences des uns et des autres.

 

Nous allons valoriser tout le travail fait par les jeunes durant ce projet. Des moments informels seront organisés chaque soirée avec des groupes désignés pour faire le point sur leur journée.

 

Tous les participants vont recevoir les informations sur le YOUTHPASS avant le démarrage du projet.

 

Un travail d’informations sera fait à un mois du projet pour leur permettre de connaitre l’outil, et faciliter son appropriation.

 

Nous allons leur éditer un  Certificat Youthpass à la fin du projet pour  la reconnaissance de l’apprentissage des participants.

 

Nous l’organiserons à Noisy-le-Grand, une ville avec des infrastructures modernes et une municipalité qui accompagne toutes nos initiatives.

 

Avant l’arrivée tous les participants vont recevoir l’infopack avec les informations détaillées sur l’arrivée dans la Ville, l’hébergement, la nourriture et le voyage. Les partenaires vont rechercher les billets d’avion au meilleur prix en respectant le forfait dégagé et validé durant la demande de subvention.

 

Tous les ateliers se feront aussi là-bas et des salles sont prévues à cet effet. on travaillera en 5 petits ateliers de 08 personnes au maximum avec des groupes mélangés et mixés. On aura aussi à notre disposition 3 terrains sportifs couverts avec toutes les infrastructures adaptées pour pratiquer du sport et organiser des ateliers de discussion et d’échanges avec les jeunes.

 

Nous développons et préparons le programme en étroite collaboration avec notre partenaire et les jeunes du projet.

 

Tous les jeunes seront logés à l’Hôtel Première Classe ( 9 Rue Université, 93160 NOISY LE GRAND )  avec qui nous avons signé une Convention de partenariat pour l’accueil des jeunes dans nos projets futurs. Aussi c’est la meilleure offre en terme de rapport qualité-prix et suivant le budget affecté à cela.

 

Toutes les activités sont couvertes par l’assurance de AJPN. Tous les jeunes ( Français, Tchèques, Bulgares, Roumains, espagnols et Allemands ) bénéficieront d’une assurance particulière et une extension qui sera faite pur les actions à l’étranger.

0
  Articles similaires
  • No related posts found.

Ajouter un commentaire